Achat de l’or aux prix actuels

Les moyennes mobiles, à la différence des droites de support, ne peuvent de toute façon pas fournir des valeurs exactes. La meilleure moyenne mobile vue sur nessfx est celle qui est utilisée par la majorité des intervenants. Il s’agit donc de deviner derrière quelle moyenne mobile se trouve embusqué le gros des acheteurs, prêt à repasser à l’achat sur des niveaux qu’ils jugent avantageux. Pour cela jeter un coup d’œil sur l’historique vaut mieux que des longs discours. Il se trouve que la MM325j est la seule MM à ne jamais avoir été défoncée. En revanche elle n’est pas sollicitée très souvent. La MM50sem est moins précise, mais nous aurait tout de même donné de très bons points d’entrée.
Selon la MM50sem, le prix de l’or devrait déjà trouver un support vers les 620$. Cela nous donnerait donc un seuil d’achat entre 304 et 310 pour le HUI. Je résume cette discussion dans le tableau ci-dessous :
ACTIF Recommandation Fenêtre d’achat actuelle        Or physique        NEUTRE en dessous de 620$/oz
NEUTRE  Argent physique en dessous de 12$/oz Actions de mines d’or        NEUTRE en dessous de HUI=310
Il y a lieu de penser que dans l’immédiat une correction sur l’or va se produire, étant donné le nombre de paris à la baisse par les commerciaux sur le marché des futures (contrats à terme). Encore une fois, il s’agit d’une optimisation du point d’entrée pour ceux que le court terme tyrannise. Un simple exercice en quelque sorte. Ma position est celle d’un investisseur de long terme dans ce marché, et je trouve toujours stupides les analystes qui conseillent de sortir du marché pour éviter une correction de -10%, alors qu’ils se montrent en même temps extrêmement haussiers pour le long terme.

Feu vert sur l’or

Il se peut également qu’en phase 2 du marché de l’or, la MM325j ne soit plus jamais sollicitée du fait de l’accélération de la tendance haussière. A ce momentlà, il faudrait plutôt se reporter sur des moyennes mobiles qui serrent davantage le prix. Par exemple, la MM à 50 semaines (≈ 250 jours), indiquée ci-dessous sur un graphique en relevés hebdomadaires :
Ici aussi, tous les feux sont au vert pour  une nouvelle hausse majeure.  Il serait très difficile pour un technicien de faire une prévision baissière,  s’il devait analyser ce graphique sans savoir de quoi il s’agit, du moins  pour une vue à moyen et long terme.

On remarquera au passage que l’on peut obtenir plus ou moins les mêmes valeurs en prenant un graphique hebdomadaire avec une MM basée sur des relevés hebdomadaires, qu’en prenant un graphique journalier avec une MM de même longueur mais journalière (convertir une semaine = 5 jours ouvrables). Une MM à 65 semaines sur un graphique hebdomadaire est ainsi équivalente à une MM à 325 jours sur un graphique journalier, mais elle est moins précise et nous arrivons à une petite différence.

Petit rappel sur l’or et ses cours

Je rappelle que le but de ces suivis est d’indiquer les points d’entrée optimum dans le marché de l’or. Plusieurs de ces points d’entrée ont déjà été signalés en 2006, lorsque le HUI chutait brièvement au-dessous de 285, notre seuil d’achat de l’époque. Le portefeuille virtuel des compagnies minières juniors a été créé le 17 septembre 2006 lorsque le HUI valait 298 points, donc en dehors de la zone d’achat, mais toutefois pas très loin (+ 4,5% au-dessus, donc grevé de -4,5% de performance). Ce portefeuille devrait suivre la performance globale des compagnies minières juniors, qui devraient faire beaucoup mieux que l’indice HUI au cours de la prochaine avancée majeure. Un aperçu des performances est disponible tout à la fin : notre portefeuille fait pour l’instant mieux que le HUI, avec deux compagnies affichant des gains de +96% et +129%.
Par contre, nous n’avons pas encore eu l’occasion de signaler un bon point d’entrée pour l’achat d’or physique, étant donné que son prix n’est jamais revenu en contact avec la moyenne mobile à 325 jours.
Les fenêtres d’achat évoluent avec le temps, et aujourd’hui l’opportunité d’achat pour l’or se produirait plutôt vers les 600$.
L’opportunité d’achat pour le HUI est en rapport avec celle de l’or, et pour trouver le niveau d’achat du HUI, il nous faut regarder encore une fois le rapport {HUI÷OR}. Un retour de l’or vers les 600$ causerait probablement une moins bonne performance du HUI vis-à-vis du métal, mais avec un levier négatif assez faible puisque le dernier levier à la hausse était quasiment nul. Le niveau des 0,49 devrait tenir. S’il tient, nous aurions une valeur de 600$ × 0,49 = 294 pour le HUI. Si le niveau des 0,50 tient, nous aurions HUI = 300. La zone d’achat se situerait donc entre 294 et 300.

Discussion technique

Après la dernière correction du prix de l’or, de 655$ à 603$ environ, qui avait inspiré le titre du dernier suivi n°7 « Cibles en vue » en association avec top option, le prix est reparti à la hausse sans venir tester le support mobile de long terme à 325 jours, qui se trouve aujourd’hui à 596$. L’or montre donc une grande force, et fait le désespoir de ceux qui attendent une dernière belle opportunité d’achat.
Triple divergence haussière sur le MACD et le RSI. Sortie du triangle de consolidation : tout parle en faveur d’une continuation de la hausse.
Bill Bonner avait probablement raison : le niveau des 600$ est peut-être définitivement acquis.
La seule ombre au tableau actuellement, c’est la paresse de l’indice HUI des producteurs d’or. Sommes-nous réellement entrés dans une nouvelle période faste pour l’or et le HUI, nous demande le courtier 24option ? Ou faudra-t-il encore une dernière secousse du marché avant de voir une nouvelle avancée majeure pour l’or, et un rattrapage vertigineux du HUI ? On peut légitimement se poser la question, car habituellement le HUI anticipe les gains sur le métal en performant mieux dès le début de la nouvelle hausse majeure. Je reviendrai sur cette question à la fin de la discussion technique.

L’or et l’argent poursuivent leur ascension

L’or et l’argent poursuivent leur ascension…
…dans l’indifférence générale. En comparaison, la dernière fois que l’or arrivait à 668$, le niveau n’avait plus été atteint depuis des décennies et les esprits commençaient à s’échauffer. C’était en mai 2006, et le sommet à 730$ n’était plus très loin d’après les graphes de stockpair.
Aujourd’hui les regards se sont détournés de l’or. Mêmes gens, même endroit, mais sentiment totalement différent. Il a été prouvé qu’un placement qui grimpe de +50% ne suffit pas à contrebalancer l’émotion d’un placement qui baisse de   -33%, car les investisseurs d’option web vivent vraiment très mal les corrections, et leur mémoire en garde longtemps des traces. Un même niveau n’est pas investi de la même manière selon qu’il est vierge de toute émotion négative (lorsque le prix avance en territoire inconnu), ou selon qu’il rappelle le souvenir désagréable d’une dégringolade du prix.
La différence est la même qu’entre un premier émoi et une déception sentimentale. Dans le premier cas on perçoit tout en rose, et dans le second cas on en garde des traces et on hésite longtemps avant de retenter l’aventure. Plus la correction (déception) sur l’or dure, et plus l’investisseur échaudé exigera des preuves convaincantes pour revenir dans le marché. Une cassure nette au-dessus des 730$ est la « preuve d’amour » que beaucoup attendent, mais leur « infidélité » au métal précieux pourrait leur coûter bien des points de performance, surtout en ce qui concerne l’indice HUI des producteurs d’or.