Comment réussir en Bourse : quelques règles essentielles

Money management et règles prudentielles

J’en parlerai plus bas dans cet article mais une des clés de la réussite est d’anticiper où va le marché boursier …. mais non je blague ! Bien sur que non. Cette opération ruinera les débutants en bourse, ne vous fiez pas aux vendeurs de rêves et de formations sur la toile! Redevenons sérieux, voulez-vous ? J’utilise presque exclusivement des stops visuels et quasiment plus de stops physiques ou alors lointains c’est à dire à plus ou moins 10%, car si on les poste trop court on risque de se les faire taper de façon intempestive de type ramassage en phase haussière par cassage en série des stops à seuil de déclenchement (ASD) etc…

Si c’est pour aller se faire chercher ses stops et multiplier les petites pertes (qui finissent par devenir des grosses d’ailleurs) ça ne vaut pas le coup d’en mettre ou alors vraiment très loin juste pour protéger la position sur une absence prolongée.

Dans un marché plutôt bull comme les années 2006 début 2007 les stops loss vont se faire taper presque systématiquement car certains opérateurs ramassent des titres en cassant les stops en cascades sous des supports importants (big fingers) et finalement, tous ceux qui voulaient se protéger se font avoir ; je préfère nettement maîtriser la situation que d’avoir à subir des manipulations de marché sans rien pouvoir faire.

Par exemple, sur Business Objects le 10 février 2005 on a été témoin avec Hervé Asparre d’un des plus gros fingers que j’ai jamais observé : il y a eu un énorme ramassage de titres sous les 20 euros entre 19,9 et 19,4 euros environ provoqué par une baisse du cours artificielle qui a entraîné un cassage de stops en cascades de tous ceux qui les avaient postés à cet endroit stratégique.

Entrer en position précocement

Anticiper et devancer le marché en prenant position dès le début et même un peu avant le début de la formation d’une configuration intéressante sur l’apparition du signal précurseur sans attendre sa confirmation qui viendra par la suite, c’est se mettre à l’abri d’entrée par rapport à la seconde ou troisième vague d’entrants sur la valeur : je rentre donc une première fois avant la formation du signal ; si le signal est confirmé alors je renforce ma position pour jouer la poursuite de tendance (j’ai déjà de l’avance sur les autres qui rentrent plus tard) et éventuellement je renforce une troisième fois si le mouvement s’accélère.

– Une remarque intéressante…

chandelier puissantPour maximiser mes gains et doper mes performance je reste overnight sur un mouvement massif : j’ai remarqué depuis plusieurs années qu’une forte hausse ou qu’une forte baisse sur une grosse annonce fondamentale qui termine sur un plus haut ou sur un plus bas comme un marubozu sur volumes anormaux.

Il a de bonne chance de se poursuivre le lendemain (marubozu blanc sans mèche ou marubozu noir sans ombre) avec un gap d’ouverture ce qui amplifie mes gains de la veille ; j’ai souvent constaté que c’est en milieu de matinée que le mouvement se ralentit, donne des signes d’épuisement et finalement se retourne : c’est alors que je déboucle ma position et prends mes bénéfices.

Anticiper sur la formation du signal pour prendre de l’avance sur le marché

C’est vrai que comme beaucoup d’autres traders j’ai besoin d’un marché en tendance claire car alors mes swings ont plus d’amplitude et ne sont pas invalidés en permanence par des faux signaux de hausse ou de baisse ; rien ne vaut un marché en tendance pour le swing car alors le trading se limite à un suivi de position et est beaucoup plus confortable ; pour la prise des bénéfices je n’ai pas de gestion trop stricte : si la tendance est lourde sur le marché et sur une valeur je laisse dérouler le trade le plus longtemps possible.

En tant que trader de court terme j’ai plutôt l’impression d’avoir les yeux collés au pare-brise ou la tête dans le guidon, a priori je ne me projette pas trop dans l’avenir ; pourtant je cherche en permanence à anticiper sur le très court terme pour prendre de l’avance sur le marché ; pour cela j’essaye d’acheter pour voir au début de la formation du signal puis à renforcer la position si le mouvement est confirmé ; mais ce jeu est risqué car il faut chercher des signes précurseurs ou avant coureurs de retournement comme la hausse des volumes pour un retournement à la hausse en fin de baisse ou les exagérations baissières d’un titre qui signe la capitulation finale des longs avant ramassage massif du marché.

Je vais à la pêche au gros pour essayer d’attraper des valeurs volatiles au bon moment et profiter des amplitudes de cours élevées que je vais conserver pendant une à deux semaines pour jouer la continuation du mouvement à court terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *